La photographie thérapie

La photographie thérapie

Combien de personnes se dévalorisent en se regardant dans le miroir ?  A en perdre confiance en soi au lieu de se poser des questions sur l’enjeu du corps dans la société ?!

La photographie thérapeutique, c’est quoi ?

La photographie thérapie est une méthode thérapeutique pour réparer l’estime de soi et se réconcilier avec son image. C’est un travail émotionnel qui permet de se confronter à la réalité ; en se regardant à travers des photos on se réapproprie notre corps, notre image.

La photo est un outil de guérison qui fait fureur aux Etats-Unis et au Canada ! Parce qu’elle est ludique et vise toutes les personnes qui souhaitent se faire du bien ou se réconcilier avec leur image. Petit à petit, cette thérapie se développe aux quatre coins du monde, mais se fait encore trop timide en France.

Pour réussir une séance il suffit d’être soi, de ne pas jouer un rôle, d’être à l’écoute et de parler. Parler de ses complexes, de ses craintes et même de ses attentes pour être à l’aise devant l’objectif !

studio

Mon parcours :

Il y a quelques années, je me suis lancée dans une aventure incroyable : un concours de beauté pour femmes rondes. Vous pensez que c’est parce que je me trouvais jolie, et que je pensais pouvoir gagner ? Et bien pas du tout !

Vous vous demandez donc pourquoi je me suis inscrite ? Pour vivre une nouvelle expérience tout simplement.

Je ne me trouvais pas moche, mais loin d’être un canon. Oui c’est ça, je me trouvais simple et bien loin d’avoir un physique qui peut plaire ! J’étais conditionné à voir ce que la société nous montre : des filles filiformes dans les magazines, les publicités à la télévision, au cinéma, dans la rue, le bus, le train bref PARTOUT. Pour moi, je voyais que les rondes avaient le droit de vivre mais n’avaient pas la possibilité de réaliser certaines choses ; comme une élection de beauté, un défilé de mode, une flash mob en lingerie… Un peu comme les juifs qui étaient mis à l’écart pendant la seconde guerre mondiale ! Ouais je sais l’exemple est fort, mais c’est le premier truc qui m’est venu en tête et puis c’est exactement pareil. Sauf qu’à l’époque on sait qui avait décidé cette affreuse discrimination, aujourd’hui c’est la société qui est affreuse ! 

Quoi qu’il en soit je me suis inscrite, persuadée de ne même pas être sélectionné, et un peu comme par magie je me suis retrouvée candidate ! Le jour du casting, je n’avais pas de pression car je ne savais pas encore que j’allais devoir me vendre, écrire un discours. En fait, j’ai passé un super moment car j’ai rencontré des gens formidables, je me sentais à l’aise, je vivais quelque chose de nouveau et j’adorais ça ! Jusqu’à ce qu’on nous annonce qu’un shooting surprise nous était réservé. Un quoi ? Me suis-je dis ? Et quelqu’un m’a répondu, probablement en voyant ma réaction lol « Ne t’inquiète pas ça va bien se passer. »

Moi qui passe mon temps à dire « j’adore les surprises », je vous annonce que celle-ci est la plus mal vécue de toute ma vie !! (Et heureusement la seule)

Je savais très bien que je devrais « défiler » devant un jury et un petit public, mais je ne pensais pas devoir poser. Je me suis retrouvée comme « piégée » devant cet objectif alors que je n’ai pas du tout été préparé. Avec du recul, je peux dire que rien n’avait été mis en place pour que ce moment (le shooting) soit réussi.

N’étant pas au courant, je n’avais pas de vêtements « appropriés », pas de maquillage, et encore moins de coaching. J’étais venue comme si j’allais au travail ; à l’époque je m’habillais avec ce que je trouvais à ma taille et je ne me maquillais que très peu. Les accessoires ? Je ne connaissais pas ! Je voulais juste me fondre dans la foule, passer le plus inaperçue possible ! Je me souviens qu’une candidate m’avait prêté sa jupe, une autre m’avait maquillé, encore une autre m’avait passé son collier fantaisie autour du cou… Tout le monde était excité et dans l’euphorie du moment je me suis laissé embarquer.

Je me sentais mal à l’aise dans les fringues que je portais, mais on m’avait dit que j’étais « bien ». J’étais maquillée à outrance (pour moi) mais on m’avait dit qu’il faut toujours en mettre un peu plus pour les photos. J’étais plus qu’intimidée, car je posais en pleine rue dans Paris, en mini-jupe et sans collant !! Quant au photographe, il était professionnel mais je n’étais pas à l’aise avec ses « directions ». Attention je n’étais obligée de rien, mais par inexpérience j’appliquais ses conseils sans me rendre compte que ses propositions ne me convenaient pas ! Il me faisait jouer un rôle, et c’est plus tard que je me suis rendue compte de cette erreur.

Très peu de temps après la séance, j’ai reçu les photos et j’ai compris que je ne m’aimais pas car je ne me reconnaissais pas. Mais j’étais tellement plus grosse que je ne me voyais, que j’avais deux problèmes à gérer : l’acceptation de ces photos car l’une d’elle était utilisé pour l’affiche de l’évènement du concours ! Et me voir telle que je suis vraiment.

_DSC4278reduite

J’étais déçue de moi, mais consciente de ne pas être « fautive ». J’avais été prise au dépourvu, et une séance photo ça se prépare. Je voulais donc recommencer l’expérience mais en prenant le temps de me préparer psychologiquement, et préparer le shooting convenablement. C’est-à-dire en choisissant ma tenue préférée du moment, dans laquelle je me sentais à l’aise ; en me maquillant moins, un makeup qui me correspond et tant pis si je n’en ai pas assez ; mais toujours dans un lieu public pour m’habituer au regard des autres.

J’ai pris contact avec un photographe amateur, je lui ai expliqué ma situation et nous avons convenu d’un RDV quelques jours plus tard, pour retenter l’expérience car le feeling passait bien. Il me questionnait sur mes attentes, m’écoutait et me conseillait (et non me dirigeait). Dès notre première séance, je me suis sentie mieux car il savait me photographier moi. Je ne jouais pas le rôle d’une autre, je posais le plus naturellement possible en tentant des poses dans lesquelles j’étais à l’aise, naturelle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il a continué de me prendre en photo après l’élection où je suis arrivée 3ème dauphine 😉 Je ne pense pas qu’il sache à quel point il a joué un rôle important dans ce moment de ma vie, mais je lui serais éternellement reconnaissante de m’avoir « aidé ». Aidé à me voir telle que je suis, à me découvrir, parfois m’aimer, et me trouver belle.

Pour qui ?

La photographie thérapie n’a pas de limite.

En vous racontant mon histoire, je ne suis pas en train de dire qu’elle est réservé aux gros(ses).

C’est une thérapie pour toutes les personnes qui ont besoin de se réapproprier son corps ou son image.

Elle peut aider après une ablation d’un sein, auprès des grands brûlés, aux gens complexés de leurs petites ou grandes tailles, aux maigres, au roux, aux ventres arrondis, aux ventres abîmés par la vie, aux familles recomposées ou qui se retrouvent, aux enfants harcelés, aux cheveux blancs, aux rides précoces …. La photographie thérapie n’a pas de limite !

Maintenant ?

Depuis cette élection, beaucoup de choses ont changé. J’ai perdu beaucoup de poids, j’ai eu un enfant, j’ai connu une période de chômage et

la photographie thérapie ne m’a pas quitté. Elle me suit dans toutes les étapes de ma vie, et m’aide à ne pas oublier qui je suis, d’où je viens et ce que je deviens.

IMG_3207

Je continue cette thérapie avec les photographes dont je croise le chemin, et qui comprennent surtout mes attentes car je suis mon propre modèle. Je suis toujours heureuse de collaborer avec un photographe qui partage cette vision, et j’en profite pour remercier ceux avec qui j’ai déjà travaillée. Je ne publie pas toujours toutes les photos, je ne suis pas fière de toutes mais elles m’aident toutes.

Iphone S 739

5

Depuis quelques années maintenant, je prends aussi des photos. J’ai eu l’occasion de faire des séances solo en extérieur, en intérieur, des grossesses, des nouveaux nés, des mariages et autres événements… Je me suis surprise, à aimer prendre des photos que j’appelle volées. Capturer des moments de vie, de personne seul(e) ou en groupe, sans qu’ils ne s’en rendent compte, à un mariage par exemple. Ce sont les plus jolies photos car ce sont les plus représentatives. Souvent les moins aimés par les premiers concernés, mais c’est comme ça que commence l’acceptation de soi.

Iphone S 865

_MG_9671

Faire une séance de photographie thérapie :

Rien de compliquer, il faut échanger avec le photographe pour voir si le feeling passe, si les attentes sont écoutées, prises en compte… Et il ne faut pas hésiter à renouveler l’expérience s’il en va de votre bien-être.

En ce qui me concerne, j’en ressens souvent le besoin. Cela arrive que le résultat ne soit pas ce à quoi je m’attendais, mais il me permet de me poser les bonnes questions, de me reprendre en main ou de me motiver. C’est ma façon à moi d’avancer dans mon propre combat contre les kilos.

Alors si vous y pensiez, n’hésitez pas/plus ! 


9 réflexions sur “La photographie thérapie

  1. Super cet article 😍
    C’est vrai que l’acceptation de sa propre image quand on a de nombreux complexes.
    Je ne suis pas sûr de vouloir sauter pas.

    PS: la coupe de cheveux sur la photo ou tu es es en robe noire de dos ta va tellement bien ce carré et la couleur rouge trop canon

    J'aime

    1. Et oui, et les complexes ne s’arrêtent malheureusement pas au poids =( Parfois cela peut aider une femme qui a perdu un sein ! … Merci pour ton commentaire ❤

      J'aime

  2. Super article et partage d’expérience ! Dommage on en voit pas les photographies :/

    Une façon de ce voir sous un autre œil que celui du jugement et de la critique personnel. Cela un ouvre le chemin vers autre chose et l’acceptation ! J’ai connu ce sentiment lors de séances photos pour ma grossesse et la naissance de ma fille. Je me jugé et j’ai adoré voir que j’étais autre chose que ce que je pensais au travers de ces visuels.

    Merci pour ton article il ouvre vers la découverte de soi et de toi 😉
    Douce fin de journée,
    Lili ❤

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire et ton témoignage. Oui le week end dernier j’ai fais une boulette dans ma galerie photos, résultat mes photos sont sup définitivement =( Je m’occupe de les remettre dans la semaine ,) A bientôt Lili. Bise Loli

      J'aime

  3. Coucou, ton article est très juste. Etant Photographe, j’ai eu la chance oui pour moi c’est une chance, d’être la photographe officielle des Miss Rondes Ile de France, ce fut une expérience très enrichissante, suite à cette événement des participantes sont venues me voir pour leur faire une propre séance photo, une séance pas comme les autres, comme tu le site si bien, une thérapie. Jusqu’a maintenant, les modèles sont repartis satisfaite et moi avec, car cela fait très plaisir de voir le modèle satisfait de son corps, qu’elle puisse ce regarder enfin, et surtout qu’elle ce trouve belle en ce regardant.
    Bravo à toi pour ton expérience et ton article.

    J'aime

    1. En quelle année étais tu la photographe officielle ? On s’est loupé ! C’est dommage .-) Et oui c’est hyper important d’être à l’aise et en confiance. La formule magique pour obtenir des photos réussies 😊
      Merci en tout cas ♥️

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s