Mon rêve, ce projet #1

J’ai un rêve. 

Et ce rêve, c’est de créer un lieu de rencontres.

Un genre de salon de thé. Mais pas que.

Je rêve d’un endroit cosy, où l’on peut venir entre amis et en famille.

Un endroit où l’on peut déguster des pâtisseries maison avec un bon café ou thé ; où une planche apéro, des tapas et du bon vin !

Un endroit où l’on se donne RDV, se retrouve après le travail, là où l’on passe un bon moment..

Je rêve d’un lieu culturel, où l’on y retrouve une bibliothèque pour lire et emprunter, donner et se servir. Mais pas que.

Un endroit où l’on peut exposer ou venir voir des expos, et pourquoi pas même acheter des oeuvres..

Un endroit où l’on peut écouter de la musique, que dis-je !? Ecouter des groupes jouer, des chanteuses nous faire frissonner..

Je rêve d’un lieu de partage, où l’on peut participer à des ateliers. Apprendre à pâtisser, à cultiver ?! Mais pas que.

Un endroit où l’on participe à des concours de poème pour petits et grands, à des lectures de contes, des VP de jeunes entrepreneurs, des vide-dressings..

Un endroit où, pourquoi pas, l’aide inter-générationnelle est présente..

Je rêve d’un lieu familiale, où l’on peut venir avec ses amis et s’y sentir comme chez soi. Mais aussi avec des enfants.

Un endroit où les adultes peuvent se détendre, passer un bon moment..

Un endroit où les petits peuvent lire, jouer à un jeu de société, dessiner..

Bref, je rêve d’un lieu de vie, qui vit ! qui bouge, qui vibre ! Un lieu de vie ouvert à tous où l’on se rencontre. 

J’ai commencé à me renseigner.

On m’a dit que la législation française est lourde et compliquée. Cuisiner nécessite des diplômes. Accueillir des enfants également. Et les deux sont aussi très réglementés, alors imaginez le duo dans un même lieu. Je vous semble pessimiste la hein ? Je l’étais.

On m’a donc parlé de concessions. La cuisine ? Ou les enfants ? Suis-je prête pour des concessions ? On parle d’un rêve là, pas d’une envie soudaine. J’ai du mal à imaginez mon endroit cosy et familiale sans enfants ! Attends Loli, qui te dit que les enfants ne sont pas acceptés ? Ils peuvent venir et manger tout simplement. Peut être même participer à des ateliers pâtisseries ! Le cadre fera le reste.. Ok. Alors reste le problème de la cuisine. Je ne veux pas vendre des produits décongelés ! [Vendre les mêmes donuts qu’au Mc Do non merci] Passe ton CAP ! Tu peux le passer en 1 an et sans alternance ! Tu crois ? Nan parce que l’idée de retourner à l’école pour passer un diplôme est angoissant. Tu es capable. Pis un CAP cuisine ou pâtisserie me servira plus qu’un CAP petite enfance. [Dans mon cas]

Et oui, on m’a aussi ouvert les yeux. Ce rêve peut devenir un projet. Un projet ambitieux et coûteux. Donc un projet pour plus tard. Quand j’aurais bien développé mon truc mais surtout quand j’aurais assez de thunes. Je peux attendre 20 ans. Je n’ai pas le temps d’attendre autant ! Et puis faire une étude de marché et un bilan prévisionnel ce n’est pas si long à faire/ faire faire.. Je mets de l’argent de côté mais je n’oublie pas que je suis maman et propriétaire d’une maison en travaux. Donc les travaux, les impots locaux, la taxe d’habitation, les assurances, les vêtements des enfants qui grandissent (pour nous ruiner ?!), les activités extra-scolaires, les vacances… Même si j’arrive à avoir un bon apport, est-ce que la banque m’aidera ? Est-ce que j’aurais droit à des aides de l’état ?! Qu’est-ce que ça parait compliqué lorsque tu n’y connais pas grand chose. J’ai tellement peur de tout réunir pour réaliser ce projet, et qu’à la fin on me dise « Nous sommes désolés mais il vous manque X € et nous ne pouvons pas vous les prêter ».  Encore pire ! Si je me lance mais que je me plante ? Notre maison ?

Ok. Bon. Va falloir bien s’entourer et surtout, surtout, se sortir les doigts du c** ! J’ai envie de me lancer. Je suis au chômage donc j’ai du temps pour passer ce CAP. Je vais me renseigner avec ma conseillère. Peut-être même que dans le cadre de mon projet, cette formation serai prise en charge.. Ce qui me laisse aussi du temps pour étudier mon lieu d’implantation, faire une bonne étude de marché et faire faire un bilan prévisionnel. Il faut que j’aille dans des salons d’entrepreneurs, rencontrer des financiers, des investisseurs. Ne serait-ce que pour garder la motivation, restée active.  Mais encore une fois j’ai peur. De ? Je ne suis pas une bonne commerciale, je ne sais pas me vendre alors comment vendre un projet ?! Comment me différencier, donner envie..


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s